À l'approche du Brexit, le port de Calais ne veut plus payer les controles des migrants

ACTUALITÉPas-de-CalaisCalaiscontrolemigrantsport
À l'approche du Brexit, le port de Calais ne veut plus payer les controles des migrants

Alors que le Brexit sans accord se profile, le port de Calais dit stop aux contrôles. Il ne veut plus payer, à la place des Anglais, la facture pour vérifier s’il y a des migrants dans les camions, à partir du 1er janvier. Il y en a pour 8 millions d'euros.

 

Contrôles de Co2, contrôles de battements de cœur, ondes millimétriques et ouvertures de camions... ces multiples tâches de vérification mobilisent 200 personnes au port au Calais. Une mission effectuée, pour le compte des Anglais, dans le cadre des accords du Touquet, qui ont déplacé la frontière en France. 

 

Mais le port de Calais ne veut plus de cet arrangement, qui coûte chaque année 8 millions d'euros. Le patron du port estime que plus rien ne le justifie, avec des Anglais hors de l'Union européenne. Par ailleurs le port, qui a déjà perdu 30 millions d’euros de chiffres d’affaires avec le coronavirus, a d'autres priorités, avec son agrandissement, notamment.

Vos commentaires

Mallet

Excellente initiative !!!

16 septembre 2020

Commentez cette actualité

Plus d'actualités

Institutrice la semaine et catcheuse le week-end, des parents d’élèves de l’Oise saisissent le rectorat
ACTUALITÉOiseBeauvais
Institutrice la semaine et catcheuse le week-end, des parents d’élèves de l’Oise saisissent le rectorat

Publié le 1 décembre 2019

Une femme mordue au visage par un chien, dans l'Oise
ACTUALITÉOiseSenlis
Une femme mordue au visage par un chien, dans l'Oise

Publié le 23 février 2020

Deux ados mettent un chaton dans un micro-ondes, la SPA de Dunkerque porte plainte
ACTUALITÉNordDunkerque
Deux ados mettent un chaton dans un micro-ondes, la SPA de Dunkerque porte plainte

Publié le 17 décembre 2019

Les Professionnels de la Région

Consultez notre annuaire d’entreprises pour répondre à vos besoins